Franck Bonhomme : Un adjoint hors du commun !

Après 15 jours de reprise, nous partons à la rencontre de Franck BONHOMME, entraineur adjoint de l’Equipe Professionnelle à travers cette interview.

PAVVB : Peux-tu te présenter et nous faire part de ton parcours?

F.B. : Je vis actuellement à Aix, j’ai 3 enfants et je suis professeur d’Education Physique et Sportive (EPS) au Lycée Saint Eloy, mais j’ai passé toute ma jeunesse à Venelles. Je suis un entraineur qui a peu voyagé, je suis toujours resté près d’Aix-en-Provence compte-tenu de mon travail.

J’ai commencé ma carrière d’entraineur par les filles de l’Aix Université Club (AUC) de la Nationale 2 à la Ligue A Féminine, puis les garçons en N3 et N2.

J’ai fait un passage d’une année à Venelles où l’équipe féminine évoluait en N2 avec des jeunes qui avaient gagné la Coupe de France et quelques « anciennes » qui avaient fait monter le Club.

Par la suite, j’ai été recruté par Marseille Volley Ball en N1 (garçons), puis j’ai signé un contrat de 2 ans à Avignon en Ligue A Masculine et enfin j’ai pris de nouveau les garçons de l’AUC avec une montée en Ligue BM.

Après toutes ces saisons, j’ai pris quelques années sabbatiques et je suis revenu à Venelles en m’occupant d’abord des juniors, puis de la N2 et enfin comme entraineur adjoint en LAF.

PAVVB : Tu as été promu entraineur adjoint de l’équipe professionnelle au début de la saison 2016/2017. Comment as-tu réagi?

F.B. : J’ai été très surpris et très content que l’on pense à moi.

PAVVB : Cela faisait des années que tu entrainais la Nationale 2 Féminine au sein du Club, comment as-tu réussi à t’adapter?

F.B. : Je suis rentré dans cette équipe et dans ce Staff sur la pointe des pieds, car je n’avais jamais occupé ce poste. Il a fallu trouver ma place pour être le plus efficace possible, mais Félix m’a mis dans de bonnes conditions et m’a expliqué ce qu’il attendait de moi.

PAVVB : Serais-tu le porte bonheur de l’équipe, car Promotion = Champion de la Coupe de France ! Quelle belle saison pour toi et l’équipe, peux-tu nous en dire quelques mots?

F.B. : Je ne sais pas si je suis le porte-bonheur ! C’était très nouveau pour moi de jouer les premiers rôles et d’être aussi près de jouer un titre. Je l’ai pris comme un cadeau de la part des filles, c’est toujours aux joueuses que le mérite revient.

J’ai vu l’engouement que ça a suscité auprès du public et des bénévoles, c’était incroyable !

PAVVB : Tu te ré-engages à nouveau avec l’Equipe Professionnelle 2017/2018. Une préparation différente de l’an dernier, puisque Félix étant en Equipe de France actuellement, tu as donc commencé la saison depuis mi-août. Comment avec-vous géré cette situation?

F.B. : D’abord je ne suis pas seul, il y a Patrick Lhopitalier (préparateur physique), Sébastien Mura qui est toujours là pour assurer les soins et Jean-Pierre Cervetti, le médecin.

On s’est longuement retrouvé avec Félix avant qu’il ne parte avec l’Equipe de France et le travail avait été fait en amont. J’espère seulement qu’il sera satisfait de l’avancée de la forme des filles quand il reviendra.

PAVVB : Le Championnat de France, la Coupe de France et la Coupe d’Europe ! Une première pour le pays d’Aix Venelles Volley Ball. Que peut-on vous souhaiter pour cette belle saison?

F.B. : Je pense que toutes les équipes du haut de tableau veulent des titres et je considère que l’on en fait partie. Cependant chaque compétition est différente : le Championnat est un marathon où il faut être régulier, la Coupe de France où le titre nous tient à cœur, quant à la Coupe d’Europe personne ne nous connaît, c’est donc à nous de créer la surprise.

On va voir comment l’équipe tourne, je pense que le recrutement a été judicieux, les objectifs du Club sont élevés, à nous tous de montrer ce dont nous sommes capables.