Félix ANDRE prolonge l’aventure au Pays d’Aix Venelles Volley Ball

Après une analyse approfondie de la situation du Club, le PAVVB a, pour ce mercato, réfléchi et agit autrement avec la mise en place d’une cellule de recrutement rapprochée afin d’identifier et de définir les besoins, les priorités et favoriser ainsi une progression du club sur le plan national tout d’abord, pour atteindre à court terme une compétition européenne. Dans le cadre du projet qui se met en place, c’est tout naturellement que Bernard SOULAS, Président du Club, a souhaité prolonger l’aventure avec Félix ANDRE.

Bernard SOULAS, Président du PAVVB : “Fort de ses cinq saisons passées au PAVVB, le Club et ses dirigeants sont ravis de voir Félix ANDRE en qualité d’Head Coach des ReBelles pour la prochaine saison. Cette stabilité, voulue par le Club, vient récompenser le parcours remarquable de son entraineur et de tout le staff depuis la saison 2014/2015, agrémenté de cinq qualifications successives en Play-off, d’une demi-finale en Ligue AF et de la mémorable victoire en Coupe de France 16/17 ouvrant les portes d’une première apparition en Coupe d’Europe pour le PAVVB. Je ne doute pas que cette nouvelle saison avec Félix permette au Club d’écrire une belle nouvelle page de son histoire”.

En vue de la volonté et de l’ambition affichées à faire évoluer le seul Club Féminin de Haut Niveau sur le territoire, l’entraineur, actuellement adjoint de l’Equipe de France Senior Féminine pour l’été 2019, a accepté de renouveler son contrat pour la saison 2019/2020, se reconnaissant à travers les propos des dirigeants.

 

Interview de Félix ANDRE

Quel bilan tires-tu de la saison passée ?

Le bilan sportif est mitigé, après un début de saison difficile jusqu’à la trêve hivernale, on a enchaîné une très belle série de victoires qui nous a replacé dans nos objectifs (8/9). On perd la 5ème place de la saison régulière lors de la dernière journée face à Mulhouse qui avait survolé la première phase du championnat, mais nous terminons 6ème tout de même, ce qui reste le 2ème meilleur classement de l’histoire du club après la 5ème place de la saison 2015/2016. Les Play-offs me laissent un petit goût d’inachevé, où je pense que l’on aurait pu pousser le club du Volero Le Cannet au match d’appui. La grosse satisfaction de la saison est d’avoir réussi à faire évoluer ce groupe renouvelé à 60% par rapport à la saison précédente, avec 3 joueuses qui découvraient le monde professionnel en sortant d’universités américaines et en s’appuyant sur des cadres fidèles au projet du club, un bon mélange selon moi.

Tu as décidé de continuer l’aventure au PAVVB la saison prochaine, quelles ont été tes motivations ?

J’aime profondément le Pays d’Aix Venelles Volley Ball, qui est le club qui m’a fait confiance pour lancer ma carrière professionnelle en tant qu’entraineur principal et responsable du secteur sportif. Le Président, Bernard Soulas, et le Vice-Président, Philippe Verdu, m’ont encore témoigné leur confiance en me proposant de renouveler mon contrat et je ne pouvais pas quitter le PAVVB avec ce goût d’inachevé. Le club est toujours en construction et son projet me semble plus que crédible, j’y crois au plus profond de moi. Le projet allie de l’ambition sportive, tout en gardant certaines valeurs humaines qui sont les miennes également et donc cela me conforte dans mon choix. L’arrivée d’Alexandre Hubner a également été un facteur qui m’a convaincu puisque l’on partage beaucoup d’idées communes sur la conduite du projet club et donc a fait pencher la balance pour que je reste.

Comment a été pensé le recrutement de la saison à venir ?

Le club m’a demandé d’intégrer Alexandre à la cellule de recrutement que je forme avec Franck Bonhomme, mon adjoint, et Lionel Bonnaure, le statisticien de l’équipe. Nous avons donc réfléchi ensemble sur l’identité souhaitée de l’équipe pour la saison prochaine. Le PAVVB et son public, c’est un club qui aime profondément des joueuses combatives, prêtes à mouiller le maillot dans toutes les circonstances, symbolisées par le nom de l’équipe : Les ReBelles. Nous avons donc recherché des profils correspondant déjà à cette identité là. Nous avons aussi souhaité garder des cadres dans l’équipe, qui symbolisent parfaitement cette idée de base. Il fallait rajouter un peu d’expérience également car c’est ce qui nous coûte cher lors des Play-offs. Et puis, car tout est une question d’équilibre, le club travail énormément sur la formation des jeunes avec Patricia Vernier, la responsable du secteur amateur, et à travers le travail de tous les éducateurs du club, nous avons voulu intégrer des jeunes joueuses issues de la Volley Academy. Je crois en ce doux mélange de jeunesse et d’expérience.

Quels sont les objectifs pour la saison 2019/2020 ?

Obtenir une qualification européenne est l’objectif principal. Le championnat ou la coupe cela ne change pas pour l’objectif. Après y avoir goûté il y a deux ans, l’envie de retourner sur ces compétitions est immense ! Bien évidement on ne peut pas oublier la victoire en Coupe de France en 2017, premier et unique titre du PAVVB à l’heure actuelle. Et pourquoi pas aller chercher une nouvelle ligne au palmarès de ce club ? Ecrire l’histoire de la structure est un objectif permanent et je souhaite que les joueuses qui rejoignent le projet aient cette ambition là.

6ème saison au club ! Que penses-tu de l’évolution du Pays d’Aix Venelles Volley Ball depuis ton arrivée en 2014 ?

Que le temps passe vite ! Je me souviens comme si c’était hier de la première discussion que j’ai eu avec Bernard. Je me rappelle également que si je suis là c’est en partie grâce à Thierry Hippolyte, ancien entraineur de l’équipe professionnelle du club, et que j’ai pu m’appuyer sur les résultats de son bon travail auparavant. J’ai toujours dis qu’ici cela avançait lentement (parfois un peu trop à mes yeux mais je suis un impatient excessif !) mais surement. Quand le club construit quelque chose c’est dans la durée et la stabilité, on peut s’appuyer dessus avec certitude.
La Ville de Venelles fait aussi beaucoup pour nos conditions d’entrainement, la salle Mandela a fait peau neuve et va continuer à évoluer. Les bénévoles sont de plus en plus “pros” dans leur fonction et cela m’aide énormément dans mon quotidien. Comme je l’ai dis plus haut, l’arrivée d’Alexandre Hubner dans le club apporte déjà beaucoup et va continuer à aller dans le sens d’une évolution positive. Je pense que nous avons eu des résultats sportifs constants qui valident cette évolution du club. Il faut encore faire des efforts pour passer à l’étage supérieur et rentrer dans le top 4 du championnat qui est très dense désormais. Mais on travaille pour et cela me motive.

Tu es actuellement avec l’Equipe de France Féminine qui est qualifiée pour le Championnat d’Europe qui aura lieu du 23 août au 8 septembre 2019. Comment se gère la transition entre les deux pour un entraineur qui doit préparer une nouvelle équipe ?

Bien, cela raccourci juste mes nuits car les journées ne font que 24h ! Mais je peux m’appuyer sur mon staff technique pour m’aider à gérer et Bernard Soulas suit tous les dossiers de près pour faciliter le côté administratif. Les compétences de toutes les personnes qui travaillent avec moi me permettent de m’absenter sans avoir de craintes que le boulot ne sera pas fait quand je ne suis pas là. J’ai confiance en tout le monde qui bosse de près ou de loin sur l’équipe, c’est un super avantage que j’essaye aussi de valoriser.