Emma Pomaret et son aventure avec France Avenir 2024

PAVVB : Quel bilan fais-tu de tes années et ta formation au PAVVB ?

E.P. : Après avoir essayé divers sports, (judo, tennis, dance, gymnastique…), j’ai commencé le volley-ball à l’âge de 9 ans, au PAVVB. J’ai tout de suite adhéré à ce sport d’équipe et apprécié la compétence, le sérieux et la gentillesse des éducateurs. Grâce à eux j’ai progressé chaque année et à l’âge de 15 ans j’ai pu intégrer l’équipe de N2. Le PAVVB m’a permis de m’épanouir tant au niveau sportif que personnel en m’apportant la confiance en moi, le goût du dépassement de soi, de la persévérance… De plus, avoir une équipe pro performante comme modèle est très motivant et nous pousse à performer.

PAVVB : C’est ta première année à l’IFVB avec le groupe France Avenir 2024, comment ça se passe ?

E.P. : Cela se passe très bien ! C’est une grande fierté de faire partie de ce groupe. Cela implique un grand engagement physique et mental. C’est dur, mais tellement stimulant.

PAVVB : Tu as retrouvé Amélie Rotar et Guewe Diouf, formées toutes les deux au club avec toi…du coup ton intégration devait être plus facile ?

E.P. : Oui en effet retrouver Amélie et Guewe m’a aidé à m’intégrer plus facilement au groupe et au fonctionnement du Creps. Amélie étant déjà là depuis 2 ans et Guewe depuis 1 an. J’étais également contente de pouvoir rejouer avec elles.

PAVVB : Deux équipes évoluent là-bas, une en LAF et une DEF. Beaucoup de joueuses font partie des deux équipes, comment ça se passe en match et à l’entrainement ?

E.P. : Il y a une équipe type en LAF composée pratiquement que “d’anciennes” et en DEF (Elite – 2ème division) il y a principalement les nouvelles arrivées. Certaines joueuses, dont je fais partie, jouent alternativement en Pro comme remplaçante et en Elite comme titulaire pour avoir du temps de jeu. Personnellement, je m’entraine toujours avec la Pro sauf quand j’ai match avec l’Elite.

PAVVB : Peux-tu nous présenter une semaine type, car bien entendu il y a le volley mais pas que…il y a aussi le scolaire !

E.P. :

      • Lundi matin : entrainement 9h45-11h30 ou soins avec le kiné si besoin.
      • Lundi après-midi : entrainement spé à 17h avec les filles qui finissent les cours tôt puis entrainement avec tout le monde de 18h à 19h30 (Elite et Pro séparées).
      • Mardi matin : 8h30-10h muscu puis 10h-11h30 volley.
      • Mardi après-midi : nous pouvons demander de faire un spé dans le secteur qu’on veut améliorer. Après on enchaîne avec l’entrainement de 17h à 19h
      • Mercredi matin : Tout le monde va en cours jusqu’à 12h-13h
      • Mercredi après-midi : séance vidéo puis entrainement de 14h15 à 16h15.
      • Jeudi matin : 8h30-10h muscu puis 10h-11h30 volley.
      • Jeudi après-midi : nous pouvons demander de faire un spé dans le secteur qu’on veut améliorer. Après on enchaîne avec l’entrainement de 17h à 19h.
      • Vendredi matin : Tout le monde va en cours jusqu’à 12h-13h
      • Vendredi après-midi : Volley
      • Samedi matin : décrassage pendant 1h
      • Samedi après-midi : match
      • Dimanche : repos

PAVVB : Tu as été sélectionnée pour faire le stage de préparation au Tournoi de Qualification au Championnat d’Europe U19, félicitations ! Quelques mots sur cette sélection et ce stage ?

E.P. : J’ai été très fière d’être sélectionnée pour participer à ce stage. C’est la récompense du travail que j’ai fait durant toutes ces années. Ce stage a été important pour créer une cohésion d’équipe, prendre nos marques en faisant notamment 2 matchs contre l’équipe Elite de Bordeaux et contre les filles de l’IFVB qui ne font pas parties de l’équipe U19. Malheureusement à cause du Coronavirus, le stage d’avril avec les sélections et le championnat d’Europe ont été reportés.

PAVVB : Un très beau parcours déjà pour toi : formation au PAVVB jusqu’en National 2 – Creps de Boulouris – France Avenir 2024 – Sélections nationales jeunes ! Quelles sont tes ambitions à venir d’ici quelques années ?

E.P. : Dans quelques années je voudrais être titulaire en pro et faire partie de l’équipe de France pour les JO 2024.