Equipes amateurs : compte rendu du week end

Pré Nationale

« Il y a de bonnes choses à retenir de ce match les filles ! ».

Le débriefing du mardi soir partait sur du positif… tout comme le début du match d’ailleurs. Samedi soir, face à Marseille, première au classement provisoire, les Venelloises se sont imposées dès les premières balles. Et même si le score était serré, les joueuses de Sabrina Lenouys ont montré qu’elles étaient capables de battre leur adversaire.

Avec ce premier set en poche, les Bleus étaient sur la bonne voix. Mais, les trois sets n’ont pas eu le même succès. Trois sets pourtant très serrés.

Pour la coach « c’est clairement, les fautes que l’on fait au mauvais moment qui ne nous ont pas mis dans de bonne condition pour gagner. On enchaîne deux zip d’affilés et des fautes de services en fin de set. »

Et pourtant, des bonnes choses il y en a eu. Et particulièrement en réception. Un domaine ou les Venelloises ne sont pourtant pas les plus allaise. La deuxième libéro, Lena, a réceptionné 35 ballons pour seulement six fautes directes.

« Il faut que l’on soit plus rigoureuses dans notre jeu, que l’on fasse moins de fautes personnelles. Il faut aussi que l’on soit plus assidu dans nos déplacements. Il y a, normalement, une joueuse pour toutes les feintes et samedi soir on a pris trop de point à ce niveau là », continue la coach.

Il ne reste aux joueuses qu’à se perfectionner avant d’affronter la troisième équipe du haut de tableau. (Aubagne : samedi 19/12)

Régionale

Ce dimanche les régionales, supportées par le Crédit Agricole, allaient jouer à l’extérieur pour affronter l’équipe de Marseille Massalia, le leader actuel du classement général.

      Après un beau départ, l’équipe du PAVVB se verra rejoindre, doubler et laisser sur place. Bilan : le premier set est emporté par les Marseillaises 25/12.

Les quelques accompagnateurs présents remotivent les filles pour le deuxième set, elles rendront coup pour coup et passeront devant pour remporter ce set 23/25.

Le troisième sera plus dur, pas mal de fautes de base qui permettront aux adversaires de gagner celui-ci 25/20.

Pour le quatrième, les Venelloises feront la course en-tête grace à une bonne dynamique et l’emporteront 23/25.

Les deux équipes se retrouvent au tie-break, mais le groupe a déja laissé beaucoup d’énergie et s’inclinera 15/10.

”Nous avons perdu 3-2 mais c’était un match difficile pour nous, car nous n’étions pas au complet, mais les filles ont montré beaucoup de combativité. Nous avons gagné 1 point qui n’est pas négligeable” nous dira Vania la coach.

Prochain match jeudi 10 décembre à 20H30 contre Villeneuve dans la halle Nelson MANDELA de Venelles.

On vous attends toutes et tous pour les pousser vers une victoire.

Nationale 2

L’équipe devant faire face à quelques joueuses blessées, il fallait envoyer au feu la jeune génération sur le parquet de Grenoble. Guéwé et Alice étaient ainsi titularisées, et le six de départ  présentait une moyenne d’âge de 19 ans, Manu étant sur le banc pour jouer les “pompiers de service”.

Le match commençait avec un peu de fébrilité mais la qualité de reception, menée par une Céline très appliquée,permettait de rester au contact et de réaliser un bon premier set, Coline distillant ses ballons avec variété et précision.

En bout de filet les “cadres”, Vicky et Léa tournaient autour du block avec intelligence (25/19).

Le deuxième set était perdu par une accumulation de fautes de filet et du réveil de l’équipe du Dauphiné (22/25).

Mais Chloé en avait décidé autrement et commençait à prendre les choses en main, présente au block et à l’attaque, elle pesait sur le match. La rentrée de Manu, également stabilisait le fond de jeu;

Dans les deux derniers sets Venelles jouait à sa main en présentant un jeu ambitieux et discipliné (25/20 et 25/16).

On se devait de prendre 3 points pour rester au contact des équipes qui veulent se qualifier pour les play off.

Bravo pour la victoire et rendez vous samedi pour un match, qui je pense sera serré contre Le Cannet, mais les progrès affichés ce dimanche démontrent que nous en sommes capables.